Troisième journée des FF d »Armor

Troisième journée des FF d »Armor

Le Petit journal – 3ème journée

Aujourd’hui, plongée dans la Bretagne profonde : des talus couverts de genêts et d’ajoncs, des prés bien verts pleins de vaches noires et blanches et de petits moutons, des mimosas, des camélias, des magnolias en pleines fleurs. Bucolique en diable.

Nous visitons un trou perdu, le village de Mellionnec, 400 habitants, qualifié de « mamelon putride » au XIXème siècle, (mamelon parce qu’il est situé près d’une petite montagne, enfin ce qu’en Bretagne on appelle une petite montagne).

Didier, ex-boulanger du village raconte comment à partir d’un village en quasi perdition : plus de curé, plus d’école, plus de bistrots, une agriculture sur une terre pauvre où la production agricole classique est décevante, est devenu le terrain de jeu d’une bande de porteurs de projets alternatifs. Lui, étudiant en histoire a choisi, il y a vingt ans, de devenir boulanger dans ce village, avec d’autres ils ont développé des projets divers et variés pour faire venir des gens à Mellionnec. « On ne passe pas à Mellionnec, on y vient exprès ». Dans un pays comme celui-là, tout est possible. Il suffit d’être inventif, de faire place aux rêveurs, de savoir démarrer les choses avec trois fois rien, d’y croire et de savoir faire durer.

La vie du village redémarre grâce aux associations qui lancent des projets incongrus : un festival de sculptures monumentales dans les jardins et les espaces publics, la participation au réseau des villages « capitales culturelles » d’Europe, l’association Tyfilm qui organise des stages de réalisation et un festival du film documentaire. Trois bistrots ont rouvert, l’école aussi avec deux classes, une épicerie associative et un bistrot-librairie. Une potière a ouvert un atelier. C’est un village qui revit et qui a des projets de développement soutenu par l’ADESK (association pour le développement social et solidaire) du pays Centre Ouest Bretagne.

Nous avons profité d’un passage par Guingamp pour aller rendre visite à l’Akadémi école de football de « En Avant Guingamp », de retour à Saint Brieuc, une visite à l’Hôtel de Ville où nous avons été reçus par un adjoint au maire. De ce côté-là tout va bien.

Article by Eugène AMADIO

Soumettre un commentaire