cinquième journée des FF d’Armor

cinquième journée des FF d’Armor

Le Petit journal – 5ème journée

Nous arrivons à notre dernière matinée, consacrée en partie au Méné. Tout le monde connait le Trégor ou la Penthièvre mais qui connait le Méné ? C’est un pays du centre Bretagne, une population rurale, pauvre et enclavée, oubliée des politiques publiques.

Dans les années 60, les habitants ont décidé de se prendre en main, et ont mis en route une démarche de survie qui s’est déployée au fil du temps, autour de trois slogans :

Un pays qui ne veut pas mourir

Un pays qui se prend en main

Un pays qui organise le passage de relais

Ils ont choisi trois axes d’actions : moderniser les exploitations pour éviter qu’elles ne disparaissent, créer 1000 emplois principalement dans l’agroalimentaire, développer le tourisme comme support de culture. L’État n’était pas prêt à accueillir cette initiative ascendante, ils n’étaient pas habitués. Donc les habitants et les élus ont commencé tout seuls dans l’indifférence générale. Petit à petit le pays de Méné a été connu et reconnu et ils ont pu appuyer leur développement sur des partenariats nationaux mais aussi européens et internationaux.

C’est une très belle démonstration de ce que peut réaliser la démocratie directe et participative.

L’autre partie de la matinée est consacrée aux adieux et aux projets.

Au fil des jours, nous avons essayé de vous faire partager l’ambiance de la semaine, au gré des découvertes et des rencontres. On ne vous a rien dit des agapes quotidiennes ni des soirées orgiaques. Cela appartient en propre aux participants, ça ne se raconte pas.

Si vous voulez en savoir plus sur le contenu de nos visites, il faudra attendre que la brochure des Filières soit sur le site, ce qui ne saurait tarder.

Kenavo.

Article by Eugène AMADIO

Commentaire(s)

Soumettre un commentaire